École de rugby : compte-rendu du plateau Minimes – 27 janvier 2018 –

U14

Compte-rendu de la 2e journée

Championnat fédéral

Niveau A1, poule1.

Le samedi 27 janvier 2018, les minimes du RC BAL entamaient leur parcours dans le championnat fédéral niveau A1, par la réception de l’USEP et de l’entente Kostaldeak 1 (Saint Jean de Luz, Ciboure, Urrugne, Ascain).

La 1ère journée ayant été reportée en raison du mauvais temps, nos jeunes joueurs allaient enfin pouvoir s’étalonner dans une poule relevée où tous les adversaires proposés sont de très bon niveau et représentent ce qui se fait de mieux dans les Pyrénées-Atlantiques et le Sud des Landes.

23 joueurs étaient présents pour essayer de bien commencer cette 2e partie de saison.

La première rencontre opposait le RC BAL à l’USEP, derby béarnais toujours disputé et jamais facile à gagner.

Face aux « violet et noir », les « vert et or » commençaient par proposer une séquence de rugby total où dès le coup d’envoi, ils prenaient les choses en main et après une première attaque au large qui permettait d’enfoncer la ligne adverse, ils crevaient la défense au près, au niveau des 22 pour marquer au pied des poteaux. L’essai était transformé et le BAL mené 7-00 au bout de 3 minutes. Il y a bien longtemps que l’entame n’avait pas été aussi claire et aussi prometteuse !

Et pourtant, le reste de la 1ère mi-temps allait être beaucoup plus difficile. Même si les adversaires ne pénétraient que peu souvent dans les 22, les jeunes balistes passaient leur temps à défendre. Par moment, des montées défensives trop lentes ou peu coordonnées faisaient passer un frisson dans le dos du public mais toujours un vert et or arrivait, soit à plaquer, soit à gratter le ballon.

La 2e mi-temps démarrait de la même manière que s’était terminée la 1ère, dans un long combat défensif, situé entre les 40 m. Les Usépistes attaquaient sans compter, contrôlant le ballon et les Balistes défendaient sans relâche. Le match pouvait basculer rapidement et la crainte de l’égalisation bridait le jeu des « vert et or ». Il ne restait plus que 2 minutes à jouer quand sur un ballon récupéré aux 40 m, une longue pénétration d’un centre baliste éliminait sur crochet 2 adversaires et sur un dernier 2 contre 1, l’ailier droit était servi. Après une course de 20 m, celui-ci débordait les derniers défenseurs pour aller aplatir entre les poteaux. Une nouvelle fois, l’essai était transformé et le BAL s’imposait 14 à 00.

La première partie du contrat étant remplie, il fallait maintenant souffler pour enchaîner contre Kostaldeak. Le règlement imposant dorénavant que l’équipe qui accueille le plateau enchaîne ses 2 rencontres, le défi s’annonçait de taille.

Après 15 minutes de repos, le match débutait et très vite, les jeunes basques imposaient un rythme soutenu, faisant voler la balle sur toute la largeur du terrain. Les balistes, accusant la fatigue liée au match précédent et au terrain gras, allaient rapidement baisser pavillon, encaissant 3 essais en 1ère mi-temps. Les quelques occasions qui auraient pu permettre de recoller au score n’étaient pas concrétisées, ce qui plombait un peu plus le moral de l’équipe.

La 2e mi-temps allaient être un long calvaire: dépassés par la vitesse des pirates basques et oubliant de plaquer en 1 contre 1, les balistes encaissaient au final, un sévère mais juste 00 à 46 !

Malgré l’activité de certains, jamais l’équipe n’aura pu rivaliser avec une équipe basque plus dynamique et plus euphorique qui nous aura proposé un beau rugby, fait de passes, de soutien au porteur et d’alternance.

Le dernier match de la journée s’annonçait, Kostaldeak-USEP. Comment les basques allaient-ils vivre l’enchaînement face à une équipe qui s’était reposée pendant une heure ? La réponse allait vite être donnée et là encore, elle allait mettre en avant la supériorité de l’équipe basque. Entamant le match pied au plancher, Kostaldeak faisant rapidement exploser les jeunes Usépistes en utilisant les mêmes méthodes qu’au match précédent : vitesse, soutien et alternance.

Dépassés par le rythme imposé, les jeunes « violet et noir » répondaient avec courage mais dans le désordre, ce qui permettait aux pirates basques d’alourdir le score pour le clore par là aussi, un sévère mais juste 40 à 00.

Cette journée aura donc marqué la nette domination du rugby basque sur le rugby béarnais. Il faudra inverser la tendance lors des prochaines journées mais pour cela, les balistes vont devoir essayer de trouver des solutions pour pouvoir espérer enchaîner dans de bonnes conditions 2 rencontres mais également pour faire naître une disposition plus importante au combat individuel : pour que le navire « vert et or » avance dans la bonne direction, chaque membre de l’équipage baliste doit faire son travail.

Rendez-vous mercredi à l’entraînement pour faire l’analyse des 2 rencontres et commencer à remédier aux problèmes rencontrés.

Les éducateurs.